Logo Regnat
Best viewed with God
Gratuité évangélique
Jésus !
Viewable With Any Browser Campaign
CSS valide
Valid XHTML 1.0 Transitional

Les Mémés Glapissantes

On pourrait donner ce nom à la messe, telle qu’elle est célébrée à Morzy-la-Castille (mon coin de vacances). Précisons que les mémés sont armées d’un micro.

Les pépés sont moins doués. On en rencontre tout de même quelques-uns dans les environs. À Cucuron-les-Olivettes par exemple.

Dans le village de ma résidence qui est Paris, le phénomène est nettement plus rare.

J’ai beaucoup lu autrefois. Une phrase du Pape saint Pie X m’est revenue en mémoire. Elle est dans sa première encyclique (Instaurare omnia in Christo, 1903) :

« Qui pèse ces choses a le droit de craindre qu’une telle perversion des esprits ne soit le commencement des maux annoncés pour la fin des temps, et comme leur prise de contact avec la terre, et que, véritablement, le fils de perdition prédit par l’Apôtre, n’ait déjà fait son apparition parmi nous [1]. »

J’ai voulu en avoir le cœur tout net, et j’ai recherché la citation.

Et j’ai trouvé !

Saint Pie X, qui n’avait pas à chercher car il était très savant, est allé la pêcher dans la deuxième épître aux Thessaloniciens [2].

Où j’ai pu lire la suite :

« On verra, poursuit saint Paul, l’adversaire se dresser contre tout ce qui est appelé Dieu ou est objet de culte, jusqu’à s’asseoir dans le sanctuaire de Dieu [3]. »

L’Apôtre (avec une majuscule) et saint Paul sont le même personnage.

S’asseoir dans le sanctuaire !

Eh ben voilà : c’est fait.

Je ne pense pas seulement à la mémé. Tout le monde s’y met : le célébrant, les assistants qui finalement ne sont là que pour se regarder, s’écouter, et font comme si Jésus n’était pas là.

Or il y est, bien sûr : Dieu est partout. Plus encore : il s’y offre en sacrifice.

Et ne va pas me crier que c’est faux dans la circonstance : tu ajouterais au bruit.

À Morzy-la-Castille, j’ai tenté de m’abstraire. Certains, très rares, y parviennent, m’a-t-on dit. Sainte Cécile, tandis que les musiciens célébraient ses noces avec bruit (un beau bruit : c’était toute la différence), chantait à Jésus dans son cœur (c’était à Rome, pas à Morzy).

À mon avis, la sainte Vierge, au pied de la Croix [4], n’entendait pour ainsi dire pas les vociférations.

J’ai tout de même pris la résolution d’éviter, toutes les fois que c’est possible, ce genre d’épreuve.

Depuis longtemps, j’avais déjà pris celle de ne pas manquer la messe.

Une autre citation de l’Écriture m’est revenue (sans la mémoire, on serait rudement tranquille !). Cette fois-ci, c’est dans saint Matthieu.

« Celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé [5]. »

Et quand on n’est pas sauvé, je me demande ce qu’on est.

1. S. Pie X, encyclique E supremi apostolatus (titre exact), 4 octobre 1903 (Documents pontificaux de Sa Sainteté saint Pie X, Versailles, Publications du « Courrier de Rome », 1993, t. I, p. 35).

2. 2 Th 2 3.

3. 2 Th 2 4.

4. Cf. Jn 19 25.

5. Mt 10 22, 24 13.