Logo Regnat
Best viewed with God
Gratuité évangélique
Jésus
Viewable With Any Browser Campaign
CSS valide
Valid XHTML 1.0 Transitional

303.64 Sociologie de la guerre civile et de la révolution (détériorations sociales durant les guerres civiles)

« Contre-révolution – le mot ayant été formé par Condorcet au cours de la Révolution française – reste depuis toujours lié à révolution tout comme réaction l’est à action. La fameuse déclaration de Joseph de Maistre : “La contre-révolution ne sera point une révolution contraire, mais le contraire de la révolution” reste ce qu’elle était au moment où elle fut prononcée, en 1796, un trait d’esprit sans contenu. »

Arendt (Hannah), Essai sur la révolution, traduit de l’anglais par Michel Chrestien, Paris, Gallimard, collection « Tel », 1967 (édition 1985), p. 20.

« Les hommes changent volontiers de maître, pensant rencontrer mieux. Laquelle opinion est cause qu’ils courent aux armes contre leur seigneur ; en quoi ils s’abusent ; car ils connaissent après, par expérience, qu’ils ont empiré de condition. »

Machiavel (Nicolas), Le Prince, III [traduction de Jacques Gohory, Paris, Librairie Générale Française, collection « Le livre de poche classique » (n. 879), 1962 (édition 1966), p. 19].

« La Révolution est l’œuvre des lettres. »

Proudhon (Pierre-Joseph), De la justice dans la Révolution et dans l’Église, t. III, Paris, Fayard, collection « Corpus des œuvres de philosophie en langue française », 1990 (réédition), p. 1732.

« Toutes les révolutions entraînent à leur suite le meurtre, l’exil, et autres violences. »

Salluste, Bellum Iugurthinum, III, 2 [traduction par Alfred Ernout, Paris, Les Belles Lettres, collection des universités de France, 1941 (édition 1974), p. 132].