Logo Regnat
Best viewed with God
Gratuité évangélique
Jésus
Viewable With Any Browser Campaign
CSS valide
Valid XHTML 1.0 Transitional

320.011 Théorie de la liberté

« Les principes de liberté mal définis sont impuissants à créer le bonheur des peuples. »

Balzac (Honoré, de), Le lys dans la vallée (Paris, Bookking International, collection « Classiques français », 1993, p. 93).

« La liberté personnelle n’existe que dans une société constituée dont elle n’est pas historiquement fondatrice. Mais ce qui importe, en dernière analyse, n’est-ce pas la perfection de la chose même ? La plus grande liberté des personnes à l’intérieur du bien commun constitue cette perfection. Que cette liberté puisse et doive être sacrifiée au salut de l’État ne contredit en rien ce propos, si le sacrifice est de quelques-uns et non pour toujours, laissant à l’avenir les chances de cette liberté même pour les fils de ceux qui l’ont sacrifiée. »

Boutang (Pierre), Maurras, la destinée et l’œuvre, Paris, La Différence, 1993, p. 235.

« Définir la liberté de la presse comme la liberté de dire et d’écrire ce qu’on veut est parallèle à la définition de la liberté, comme liberté de faire ce que l’on veut. La parole ainsi comprise appartient à la barbarie inculte de la représentation et est aussi superficielle qu’elle. »

Hegel (Georg Wilhelm Friedrich), Principes de la philosophie du droit, § 319 (traduction d’André Kaan, Paris, Gallimard, 1940, p. 244).

« La liberté, c’est la liberté de dire que deux et deux font quatre. Lorsque cela est accordé, le reste suit. »

Orwell (George), 1984, traduit de l’anglais par Amélie Audiberti, Paris, Gallimard, collection « Folio » (n. 822), 1950 (édition 1978), p. 119.