Logo Regnat
Best viewed with God
Gratuité évangélique
Jésus
Viewable With Any Browser Campaign
CSS valide
Valid XHTML 1.0 Transitional

355.02 Activités militaires (guerre)

« Lorsqu’elle est conduite avec ordre et dans le respect sacré des droits civils, la guerre elle-même est en quelque manière sublime, et elle rend du même coup la manière de penser du peuple qui la conduit ainsi d’autant plus sublime qu’il s’est exposé à de plus nombreux dangers auxquels il a su faire face courageusement ; en revanche, une longue paix fait régner le simple esprit mercantile et avec lui l’égoïsme bas, la lâcheté, la veulerie ; d’ordinaire elle avilit la manière de penser du peuple. »

Kant (Emmanuel), Critique de la faculté de juger, § 28 [Paris, Gallimard, collection « Folio/Essais », 1985 (édition 2000), p. 205].

« Malgré les effroyables tourments qu’elle inflige à l’espèce humaine, et ceux peut-être encore plus grands qu’exige sa constante préparation en temps de paix, la guerre est néanmoins un mobile supplémentaire (puisque l’espoir d’un état de paisible repos et de bonheur du peuple s’éloigne toujours plus) pour développer au maximum tous les talents qui servent à la culture. »

Kant (Emmanuel), Critique de la faculté de juger, § 83 [Paris, Gallimard, collection « Folio/Essais », 1985 (édition 2000), p. 408].

Omne bellum sumi facile, ceterum aegerrume desinere; non in eiusdem potestate initium eius et finem esse; incipere quoivis etiam ignavo licere, deponi quom victores velint.

« Toute guerre est aisée à entreprendre, mais bien difficile à terminer, qu’il n’est pas toujours au pouvoir des mêmes hommes de la commencer et de la finir ; l’entamer est à la portée de n’importe qui, même d’un lâche ; la faire cesser dépend de la volonté du vainqueur. »

Salluste, Bellum Iugurthinum, LXXXIII, 1 [traduction par Alfred Ernout, Paris, Les Belles Lettres, collection des Universités de France, 1941 (édition 1974), pp. 223-224].